Contre l’aliénation : l’architecture, Margaux Delaporte


Contre l’aliénation : l’architecture
Paris, France

Margaux Delaporte
Master "Des-Équilibres"

Jury :
Marco Stathopoulos
Boris Bastianelli
Can Onaner
Jérémy Gaubert
Louis Mounis
Marta Mendonça

À travers ce projet est considérée la nécessité d’une théorie pratique où l’objet architectural est pensé comme signifiant ; ou comme capable de déployer en son sein un discours critique et politique permettant de faire sens en et hors l’individu.

L’art devient chrono-topos-logos de l’absence-présente, où figure la possibilité d’une utopie concrète axée sur la connaissance comme système complexe, au sein duquel l’architecture est une présence permettant la lecture de la contemporanéité et l’accès au réel - à l’essence.

C’est de la scission entre theoria et praxis, et de l’assujettissement de l’architecture à la sphère économique du capital que ce projet de diplôme s’établit, et ce via les cercles concentriques de la recherche.

Mots-Clés :
aliénation contemporaine, Babel, relation conditionnant - conditionné, névroses, Gestalt, psychanalyse, métalangage, théâtre, oeuvre ouverte et oeuvre d’art totale, absolu, constellation, fragment, déterritorialisation, dialectique négative, dissonance, pensée complexe, métropole, idéologie, ville liquide, néantisation