Renouer le lien en situation de crise sociale, Sarah Serghini


Renouer le lien en situation de crise sociale
Paris, Ile-de-France, France

Sarah Serghini

Directeur(trice) : Lionel Lemire
Référent(e) : Fanny Tassel

Réintégration sociale et spatiale des mères célibataires au Maroc

L’architecture est ce qui façonne l’espace. Elle définit le dedans du dehors, le privé du public, le Moi de l’Autre. Elle permet de montrer ou de cacher, elle devient alors un moyen de liaison ou de séparation, pouvant aller jusqu’à l’isolement.

Ainsi, à travers le sujet nous nous intéresserons à l’espace comme moyen de création ou de rupture des liens sociaux. Cette réflexion se dessinera autour de la place de l’individu au sein de la société.

Dans quelle mesure l’architecture peut elle contribuer à créer / rétablir le lien social ?

Nous nous intéresserons au cas des mères célibataires au Maroc où elles sont mises au ban de la société. Afin de répondre à la problématique, il s’agira tout d’abord de comprendre les raisons de ce rejet.

Pour ce faire, on analysera le mode de vie local pour comprendre les causes de cette rupture sociale en interrogeant plus spécifiquement les notions de Seuil, d’Intimité et d’Isolement qui, après définition, guideront notre démarche. Enfin, nous étudierons le centre d’accueil qui, malgré l’ambition de réintégration des mères célibataires, participe considérablement à cette exclusion.

En vue de mon projet de fin d’études, je souhaite penser la conception d’un nouveau centre d’accueil pour ces femmes en intégrant ce dernier à l’espace public. Afin de rétablir le lien social, il sera question de repenser l’idée de "centre" d’accueil autrement qu’un espace introverti, mais de le mettre en lien avec son contexte urbain. Ainsi, il sera question de redessiner son périmètre en intégrant à la notion de seuil celle de transition et d’échelle progressive, tout en préservant l’intimité requise au processus de réintégration.