Anne Durand

Atelier d’Architecture
Cycle 1

Anne Durand, architecte- docteure en urbanisme

Présentation

Architecte DPLG, Anne Durand a très rapidement complété sa formation par le Master d’urbanisme à Science-Po, considérant que les deux métiers se complétaient. Après avoir travaillé dans plusieurs agences d’architecture, d’urbanisme et de paysage comme chef de projet, elle créée en 2006 l’Atelier Urbain Anne Durand. Elle y mène des projets de construction bois dés 2009, pour des questions environnementales et de rapidité d’exécution, des projets d’habitats participatifs aussi en bois (2012), convaincue que le métier d’architecte nécessite une implication forte auprès des habitants.
En 2015, elle soutient une thèse en urbanisme (sous T.Paquot), sur « la mutabilité urbaine, une démarche ouverte pour fabriquer les villes », parue sous la forme d’un ouvrage en 2017 chez Infolio. La mutabilité définie comme « la capacité à accueillir le changement et à favoriser les possibles » constitue un nouveau paradigme, qui défend une souplesse pour former les territoires, un processus pour s’adapter à un milieu actif. Anne Durand a toujours mêlé pratique et recherche dans son métier et cet ouvrage se veut aussi un processus opératoire dans un monde en transition.
La dimension internationale est aussi essentielle dans sa structure où elle accueille des étudiants de diverses nationalités. Son expérience en Amérique Latine et plus particulièrement au Mexique fut d’un grand apport, concernant les initiatives citoyennes et les temporalités des projets urbains.
Elle a par ailleurs participé ou mené de nombreux workshops internationaux (Tokyo, Vietnam, Sénégal, Mexique, Brésil…) qui permettent d’appréhender d’autres savoirs faires, de bousculer des acquis, d’interroger les liens entre spatialité et enjeux économiques.
Elle est membre du COS des Ateliers de Cergy depuis 2011, membre du Mouvement Colibris (projets écologiques et solidaires), journaliste à Ecologik depuis 2017.
Publications des projets dans Architecture à Vivre, AMC, D’A, Architecture d’Aujourd’hui.
www. ad-atelier.fr

Enseignements

Intitulé : Projet- mémoire
Discipline : Culture du projet-mémoire
Formation : Cycle 1 Semestre 3

Objectifs

De nouvelles formes d’urbanisation s’inventent avec d’autres temporalités des projets, des acteurs nombreux, parfois non professionnels de la ville qui ont aussi un impact de plus en plus important. Les villes se développent à grande vitesse, les changements sont nombreux et profonds, créant toujours plus de ségrégations. Comment l’architecte doit-il se positionner ? Même s’il ne peut résoudre des sujets qui le dépassent, qui sont autant sociaux, qu’économiques, il se doit d’anticiper les problèmes et faire valoir la question spatiale. L’enseignement, à travers la construction d’un équipement public, tiendra à présenter une réflexion aux étudiants sur nos manières de fabriquer les villes.

Le sujet des bains sera proposé sur un semestre afin d’aborder la place d’un équipement public via les thématiques de l’eau et de la précarité. Face au réchauffement climatique et de l’urgence d’agir, les questions de l’économie environnementale, des matériaux, de la récupération de l’eau mais aussi les questions sociales et de la solidarité seront traitées dans ce sujet. La ville, en mouvement permanent peut être considérée comme un système organique, un milieu habité qui nécessite d’être écouté, ressenti. La mutabilité urbaine repose sur cette approche en refusant la linéarité des décisions. Ceci pourra faire l’objet de méthode à mettre en place avec les étudiants, sur les conditions d’accueil à créer, la flexibilité des modes constructifs.
Travail commun et transversal avec les enseignants du S3.
Entre recherche et pratique
L’architecture est un exercice intellectuel et théorique qui se vérifie par le « faire » : le travail de studio est autant l’acquisition d’un positionnement que l’apprentissage d’un savoir-faire. Le projet de l’étudiant est le moyen d’apprendre à connaître sa pensée. Les exercices seront le moyen d’établir ces relations entre recherche et pratique.

Plan de cours

S1 : Présentation de l’exercice : objectifs, site, programme.
Choix du site parmi 3 par les étudiants.
S2 : Analyse du bain douche visité : relation à la rue/ accueil/ organisation interne : casiers, vestiaires/ séparation hommes femmes, matériaux, éclairage.
Enseignants : Catégoriser l’analyse par thème.
S3 : Présentation du site choisi. Analyse sensible et technique du site : de l’échelle du quartier à l’échelle de la parcelle. Cf analyse Apur ..
S4 : Présentation de références de bains douches ou thermes.
Analyse urbaine/sociale/architecturale.
S5 : Première proposition d’implantation.
Présentation de l’organisation du programme à l’échelle de la parcelle. Echelle 1/500.
Représentation abstraite des intentions projectuelles en adéquation avec le site.
S6 : Propositions spatiales, niveau Esquisse. Séquences, atmosphères (dessins sensibles), qualités spatiales intrinsèques des bains sur la base de l’analyse critique des références apportées ou vues. Echelle 1/100. Croquis. Maquette 1/500e.
S7 : plans, coupes 1/100e,
S8 : Présentation pré- jury
S9 : Ajustements. maquette 1/100e.
S10 : plans, coupe 1.50,
S11 et S12 : Travail sur la structure :un schéma structurel exprimant la statique du bâtiment, coupe transversale.
S13 : Pré- visualisation du rendu final et de l’ensemble des documents afin de réaliser les manques.
S14 : Jury

Modalités d’évaluation

L’étudiant sera noté sur la base de sa présence régulière aux cours, sur sa capacité à intégrer les remarques de chaque séance, l’évolution de sa sensibilité, de sa culture architecturale et la qualité de son rendu de dessin - technique et à main levée, sur ses recherches personnelles, sa participation et sa présentation orale en jury. Contrôle continu, rendus d’étapes personnelles.

filtres

Rechercher par nom

Rechercher par discipline

Rechercher par formation